Connexion



S'INSCRIRE
Mot de passe oublié?

Annonces
New Artistes
+ de 103 Chanteurs
Statistiques

23891 membres inscrits

Dernier membre:
Khamiss57

Plus de stats

En ligne
En ligne
44 Visiteurs ; 0 Modo
0 Membre ; 0 Admin

Sawt-Atlas


Total: 44 Personnes
Liens

Amazigh Music
Izlan Oumguil
Izlan Ahouzar
Izlan Rouicha
Izlan Agouray
Total: 8 liens
Discussion

Khamiss57: Bonsoir,.Me.voilà de retour ... khamiss

Larco: J'arrive pas a écouter de la musique

ranger111: Azoul

nabder: Maygan irbbi a3anzoul

nabder: Salam ghifoun bahra

nabder: Kalbagh ghifs ort ofigh. Mek tassenk mani gtafagh iwaliwn ns nghed la cassette neghed ghir kra. Ak i3awn rabbi

nabder: Wallah ayma izlanfr tannagh atga. Tamyirt bahra.dark tamnat ikmmeln.

izlanfr: Akm yad our hawlgh ammanw # aydda righ hatin oufight
ah touda daoud ah tachichawt # iih n9ima bla ichichawn

nabder: Khf rbbi datinighr yat tamnadte nait atta. Ismns ait boudaoud. Tin touda daoud. "Ghouri digs yan imik. Walakin or tkmmil. Ardis tini: akm yad or hawlgh ammanw.... tanmyirt bahra

nabder: Azul aitma imazighen. Thanna loqt.

ghisalberti: Manna tissen Rabbi aditifk hat ottoufigh

ghisalberti: Mighourtlla loghnia n mohamed aankour nig daytili "nigh awmaten mani mani tagmat noun"

ghisalberti: Aytma salam

oubenti: Hi

oubenti: Mayt3nam

oubenti: Salam

ajdidumlil: Azul

tnghayaghe: Azul

ajdidumlil: Azul

king habib
mondiale
: Si vous voulez contacter merci de bien vouloir aller sur king habib sur youtube vous verrez mes sons

choupinette: AZUL

abdou-2014: Mustapha El Aakri est le roi des rois de loutar et aussi "oustora" de techniques de l'instrument loutar

awrawasa: MANIKS
SENWAN?

awrawasa: Azoul

oubenti: Azul


Voir les Archives

Mini sondage
Que pensez-vous des instruments moderne dans la musique amazigh?








Résultats

Galerie
Newsletter


Voir les Archives

Partenaires

    Derniers posts du forum

Sujets

Réponses

Lectures

Derniers posts

» poémes khamiss 155 46234 Le 21/11/18 à 00h43 par Khamiss57
» OGM 7 1491 Le 20/06/18 à 12h14 par mesami
» Résultat Bac 2009 5 1239 Le 20/06/18 à 12h13 par mesami
» Cheb Mami condamnée à 5 ans de prison 8 1624 Le 20/06/18 à 12h12 par mesami
» La beauté des maths & l'Amour de Dieu 15 3209 Le 20/06/18 à 12h11 par mesami
» Vive la France ! 6 1207 Le 20/06/18 à 12h10 par mesami
» Ahmed adghirni face aux panarabistes sur alam TV 9 6338 Le 20/06/18 à 12h09 par mesami
Forum :: Derniers commentaires du site
Proverbe aléatoire - Anzi [...]
Rss     Derniers articles d'actualité Rss     Musiques de la semaine
Articles

Aperçu musique Amazigh de l'Atlas

Articles :: Dernières nouveautés musicales


Rss

Angfou, le village qui sort de l’oubli

Commentaires (5)
es habitants du village d’Anfgou, à 200 km de Khénifra, ne sont pas près d’oublier leurs proches morts de froid l’an dernier. Mais, pour eux, la vie continue. Et, désormais, celle-ci s’inscrit sous de nouveaux auspices depuis la visite du Souverain, le week-end-end dernier. De grands chantiers pour structurer cette bourgade perchée sur le Haut-Atlas ont été lancés. Route, électricité, eau potable, écoles, dispensaires, etc…

Bref, des infrastructures de base, jusque-là absentes dans la région. Pour la petite histoire, c’est en février 2007 qu’Anfgou est sorti de l’oubli. Le 20 décembre 2006, un message atterrit chez le gouverneur : « Regret de vous informer du décès de 8 enfants ». Quelques jours plus tard, on compte une trentaine de victimes, mortes à cause du froid. Le 10 janvier, L’Economiste édite un reportage- photos sur « Le monde oublié de Anfgou ». Exclusives et choquantes, ces images ont montré la détresse d’un village « du Maroc inutile ». Anfgou était dénué de tout, même de l’essentiel. Le 3 février 2007, les habitants, soit plus de 1.200 habitants, organisaient une marche de protestation avec l’espoir d’attirer l’attention des autorités sur leur condition.

Aussitôt, une commission ministérielle s’est rendue sur place, pour découvrir un Maroc... inconnu et privé de tout. Des projets d’un coût de 23 millions de DH avaient été, alors, lancés par la Fondation Mohammed V pour la solidarité.

Un an après, le Roi leur rend visite et constate de visu l’état des lieux. Les 2 et 3 mai resteront gravés dans la mémoire du village. A cette occasion, la population a « mis les petits plats dans les grands » pour recevoir dignement le monarque. Sans luxe ostentatoire, mais avec simplicité et chaleur, comme savent le faire ceux qui ont à peine le minimum pour vivre. Au passage du Roi, on lui remet des lettres de doléances en espérant qu’elles trouveront écho. Mais peu importe, le plus important, la contrée va connaître le développement. De fait, trois conventions dans les domaines des télécommunications et des infrastructures routières ont été signées samedi dernier.

Selon Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et du Transport, ce programme porte sur le désenclavement total de la région d’Anfgou en la reliant, d’une part, à Amenzi et Tounfit et, d’autre part, à Imilchil, via une nouvelle route. Celle-ci, longue de 45 km , sera réalisée en partenariat avec la région Meknès-Tafilalet et la direction générale des collectivités locales. A noter que le coût d’aménagement moyen des routes d’Anfgou atteindra les 5 millions de DH /km.

Des opérations très coûteuses en raison des terrains très escarpés et difficiles. Les travaux seront achevés fin 2010. D’autre part, le village d’Anfgou, au même titre que d’autres localités rurales de la province, sera desservi en téléphonie et Internet dans le cadre du programme d’accès généralisé aux télécommunications. Ce programme nécessitera une enveloppe de près de 497 millions de DH. A noter que la localité d’Anfgou a été couverte par le réseau mobile GSM en 2007.

Dans le domaine sanitaire, Anfgou sera doté d’une maison d’accouchement tandis que le secteur de l’enseignement bénéficiera d’une enveloppe de plus de 53 millions de DH.

Reste à signaler que la mise à niveau et le développement de la province de Khénifra, pour la période 2008-2011, coûtera une enveloppe budgétaire globale de 1,3 milliard de DH. Des investissements afin que les gens ne meurent plus de froid…

Youness Sâad Alami

Source : L’Economiste



Le: 08/05/08